Sujet très épineux car malgré les questions de goût, il y a quand même quelques données à respecter.

 

La taille du bac :

 

Il faut savoir que plus un bac est grand, plus son entretien est facile : l’équilibre biologique se maintient plus facilement (variations de température, qualités d’eau (acidité, alcalinité, dureté, etc.)) se font sans à-coups ce qui est essentiel pour la bonne santé des poissons et plantes.

 

Il existe tout type de bac allant de 15L à plus de 5000L (fait sur mesure). Tout dépend de ce que vous voulez mettre comme plantations, comme décorations et comme poissons (chose à voir en priorité de mon point de vue car un bac pour Cichlidés ne fera pas la même taille qu’un bac pour Discus par exemple et c’est ainsi pour toutes les différentes espèces de poissons).

 

L’emplacement :

 

Un aquarium trouve sa place partout sauf devant une fenêtre (rayonnement direct du soleil qui n’est pas l’idéal et la fenêtre serait condamné).

Ensuite, il peut être placé n’ importe où dans la maison. En faisant attention à prévoir l’emplacement qui lui sera destiné, la place disponible pour définir les dimensions de votre aquarium en gardant à l’esprit qu’un espace doit toujours être prévu au dessus de celui-ci s’il est encastré. Réservez aussi un emplacement pour loger les accessoires externes.

 

Le support :

 

Nous conseillons une table Inox ou Acier. Assise sur pied ou au sol, à votre convenance.

 

 

Le meuble :

 

Il existe plusieurs types de meubles :

-          Une table inox à la mesure du bac recouvert d’un habillage bois.

-          Une table en acier à la mesure du bac recouvert d’un habillage bois.

-          Un meuble en bois à la mesure du bac fournit par certains fabricants qui d’après nous, a une durée de vie limité.

 

Mais il y a tellement de choix différent que maintenant, il est même possible d’avoir une table de salon – aquarium. Donc c’est au choix de chacun.

 

Le poids :

 

Ne pas tenir compte du poids d’un aquarium rempli et aménagé peut avoir de lourdes conséquences. Il ne faut pas poser un bac de 200kg sur une table de salon ou sur une tablette suspendue par exemple.

Si un aquarium est lourd, il faut se dire que sa masse est répartie sur toute la surface du fond du bac et que celui-ci devient moins contraignant pour le support.

Il vous appartient donc de calculer le poids de l’aquarium avant de le poser n’ importe où.

 

Les accessoires de l’aquarium :

 

L’éclairage :

 

Il est un point essentiel de la vie de l’aquarium. Il a un double rôle : Mettre en valeur le contenu du bac et participer à sa vie, car sans lumière, l’équilibre biologique est impossible à réaliser.

Sous l’action de la lumière qui est une source de vie, les plantes aquatiques absorbent le gaz carbonique et rejettent de l’oxygène.

Il existe plusieurs types d’éclairages :

-       Le tube néon (T8) : en moyenne 10h par jour d’éclairage.

-       Le tube néon nouvelle génération (T5) : en moyenne 7-8h par jour d’éclairage.

-       Le système Led : en moyenne 10h par jour d’éclairage.

 

Ceci étant dans un cas général. Il faut adapter la durée d’éclairage en fonction du bac, des plantations et d’éventuels soucis d’algues, etc.

Un programmateur peut vous permettre que l’éclairage s’allume et s’éteigne à heure fixe tout les jours. (Fortement recommandé pour que le bac s’allume et s’éteigne à heure fixe)

 

Le chauffage :

 

L’installation du système demande quelques précautions :

La base de tout système de chauffage est une résistance électrique  avec un thermostat intégré ce qui va permettre de n’avoir qu’un seul ensemble.  Il existe d’autres modèles avec thermostat appart souvent utilisé pour de très grand volume d’eau.

La résistance électrique sert à chauffer l’eau et si rien ne l’arrête, la température de l’eau dans laquelle elle est plongée va monter jusqu’à un point d’équilibre voulu où les pertes de chaleur compenseront les apports. La moyenne est de 1 watt / litre d’eau.

Ne pas oublier de régler le chauffage sur la température désiré du bac et de re-contrôler à l’aide d’un thermomètre la température.

 

La pompe à air :

 

Il faut adapter le volume d’air au volume du bac.

Pour un aquarium de 20 à 100L : pompe de 100L / h.

Pour un aquarium de 100 à 250L : pompe de 250-300L / h.

Pour un aquarium de 250 à 500L : pompe de 400L / h.

Pour un aquarium de 500 à 1000L : 800 à 1000L / h.

Il faut opter pour un modèle de qualité, peu bruyant, facilement réparable.

 

Les diffuseurs ont pour mission de faire des bulles. Plus elles sont petites, fines et plus leur surface de contact avec l’eau est grande (essentiel pour une bonne oxygénation du bac).

Il existe plusieurs diffuseurs (pierre poreuse, en céramique, en bois, en silicone) qui donnent des bulles fines et qui ne nécessitent pas une forte puissance de la part de la pompe. Il faut de préférence les masquer par un élément du décor pour un meilleur rendu dans le bac.

 

La filtration de l’eau :

 

Il existe différents types de filtrations :

-       Filtre interne : Ils se fixent sur un endroit pas trop voyant du bac, leur entretien est simple. Avantage : pas de tuyaux qui pendent.

-       Filtre externe : Ils se posent à l’extérieur du bac, sont plus simple à nettoyer et pour ceux fonctionnant avec une pompe entrainée par un moteur, il faut dissimuler les tuyaux amenant et restituant l’eau de l’aquarium.

-       Décantation : C’est une cuve compartimenté que l’on met en dessous de l’aquarium, spécial bac percé qui permet d’avoir de grosses filtrations (ex. de gros pollueur : Cichlidés)

 

Les matériaux de filtration s’utilisent dans les filtres pour qu’ils mènent à bien leur travail de purification d’eau. Plusieurs sortes de matériaux existent avec chacun leur fonction car il y a des impuretés très diverses à retenir dans l’eau qui traversent les matériaux (masses) de filtrations.  Ces masses filtrantes, servent à « nettoyer » l’eau et ont aussi pour mission le traitement de la qualité de l’eau.

 

Voici différentes masses de filtrations :

Le perlon (ouate synthétique) : Sert à retenir les impuretés moyennes et fines

La mousse bleue (fine ou grosse) : Même travail que la ouate. Sert à retenir les impuretés moyennes et fines

Les cylindres creux : sont en céramique, Sert à retenir les plus grosses impuretés et cela sert de support bactérien.

Le charbon actif : Il retient les microparticules présentes dans l’eau et il retient de nombreux produits dissous dans l’eau (par exemple après traitement du bac).

La tourbe : Sert à ramener un pH trop élevé à une valeur correcte. Elle limite la prolifération de bactéries et de champignons microscopiques. Elle a une action adoucissante sur l’eau (diminue le calcaire). Inconvénient : colore l’eau (jaune ou brunâtre)

Les résines synthétiques comprenant la Résine anti-phosphate (élimine reste nourritures, poissons morts, etc.) et la Résine anti-nitrate (élimine le nitrate) qui sont très bien pour les périodes de vacances où l’on ne fait pas assez de changement d’eau.

 

Pour toutes les masses de filtrations : Il est important de tout rincer à l’eau propre avant utilisation.

 

L’eau :

 

Il vous faudra acheter des tests pour les paramètres d’eau suivants :

pH : valeur qui indique si l’eau est dure ou douce.

kH : la dureté carbonaté (tampon pour maintenir le pH)

gH : dureté totale de l’eau

NO2 : nitrite (monter d’ammoniaque : mortel pour les poissons à partir de 0,5 à 1mg/L)

PO4 : phosphate. Décomposé par les bactéries pour se transformer en nitrate.

NO3 : nitrate (l’azote accumulés par le bac absorbé par les plantes sont dangereuses à partir de 100mg/L. L’idéal est de 20-25 pour les plantes et ne pas dépasser 50mg/L (risque de problèmes d’algues, etc.)

O2 : taux d’oxygénation du bac.

CO2 : Taux de CO2 du bac.

Conductivité : Permet de régler directement l’eau avant incorporation dans l’aquarium des poissons (eau osmose + sels minéraux).

 

Le pH, kH, gH sont les 3 tests les plus importants pour démarrer un bac.

 

Le sable :

 

Il faut que le sol soit saint, suffisamment fertile pour que les plantes puissent y trouver leur compte de nourriture et qu’il puisse se garder longtemps sans souillures ni fermentations.

Idéalement, pour des bacs plantés, Il faut du sable (grains de 2mm) non calcaire.

Du sable trop fin risque de se compacter et de fermenter par manque de circulation d’eau.

Du sable (grains de 4 à 8mm) qui ne convient pas aux plantes car elles ne savent pas s’enraciner donc plus conseiller pour des bacs à Cichlidés.

Surtout prendre du sable non calcaire pour tout ce qui est bac eau douce et bacs plantés.

On peut prendre du sable calcaire pour des bacs à Cichlidés pour augmenter le calcaire naturellement.

Il y a tellement de variantes et de couleurs qu’à ce jour, il faut que vous choisissiez en prenant compte les espèces de poissons que vous aurez dans le bac.

 

Les pierres :

 

Les conditions pour les pierres / roches / cailloux ou tout autre élément minéral sont que le matériau doit être chimiquement neutre, inerte, ne pas contenir ni laisser échapper de matières toxiques (ne pas prendre de roches à base de sels métalliques cristallisés), être sans trace de calcaire (en eau douce), ne pas être un nid à parasites. Il ne doit pas présenté d’arête vive, d’aspérité, d’interstice pouvant être source de blessures ou pièges fatales pour les poissons. Elles doivent pouvoir être posées et disposées de manière stable.

Il y a tellement de choix de pierres sur le marché qu’il nous est impossible de vous en présenter.

Attention toutefois, certains marchands vendent également des pierres calcaires donc renseignez-vous bien avant votre achat.

 

Les décors :

 

Concernant les décors : il y a les décors en plastique, en résines, des plantes artificielles, etc. qui prennent toute les formes possibles et imaginables. C’est donc à vous de faire votre choix en faisant attention de ne pas encombrer votre bac. 

 

Les plantes :

 

Il existe plusieurs types de plantes dont :

Celles munies de racines et celles vendues sans racines.

 

Les poissons :

 

Concernant les poissons, cela dépend du bac que vous aurez choisi (taille) et des paramètres d’eau (tous ne supportent pas les mêmes paramètres). Et tous ne supportent pas de vivre ensemble.

Concernant le nombre de poissons dans l’aquarium, il faut prendre le calcul comme suit :

1cm de poisson adulte / 2L d'eau.

L’idéal, c'est 1cm de poisson adulte / 3L d'eau car moins de changement d’eau à faire donc meilleure équilibre du bac.

 

A noter que chaque bac est spécifique et que si vous désirez plus de conseils concernant le matériel, vous pouvez nous contacter par mail soit par notre page Facebook, soit par la page contact du site.

 

 

©LD Aquarium. Tous les textes ont été réalisés par nos soins à l'aide de nos connaissances personnelles, aucune copie ne sera tolérée.